O

Octubre

Diego et Daniel Vega, Pérou, 2010, 01 h 20

Clemente est un prêteur sur gages peu communicatif. Il est aussi le nouvel espoir de Sofia, voisine célibataire, fervente adepte du culte du Seigneur des Miracles, célébré chaque mois d’octobre. Un jour, on dépose chez Clemente un nouveau né : le monde de Clemente se dérègle…

 

Dans le cadre des quinzièmes rencontres littéraires internationales qui se sont tenues à Saint Nazaire en novembre 2017 et qui mettaient en lumière les villes de Lisbonne  et Lima, l’association VO a présenté ce film en présence des auteurs péruviens invités,  Jeremias Gamboa, Alfredo Pita et Goran Tocilovac


Premier long métrage des jeunes frères Vega, ce film  nous intrigue, nous accroche en imposant une temporalité bien particulière, respectueuse de la monotonie de la vie d’un prêteur sur gages dans un quartier populaire de Lima . Mais vie bien réglée ne veut pas dire ennuyeuse  et dès le début  par d’habiles cadrages, les frères Vega nous font découvrir avec beaucoup d’humour  « la vie  sentimentale » de Clemente. Le sexe n’est jamais loin de la religion à l’exemple d’un Buñuel !Il y a de la solidarité, de la tendresse entre tous ces personnages qui défilent dans le bureau du prêteur sur gages.  Et comme le dit une des prostituées du film, Juanita «  on ne peut pas rester toute sa vie le même ».  Qu’est ce qui fait changer de vie ?

 

Il y a un coté rossellinien aussi dans ce film et on pense bien sûr au Voyage en Italie , la procession comme lieu libérant les passions !

 

Nous vous invitons vivement à venir découvrir ce jeune cinéma péruvien qui a eu les honneurs de Cannes en 2010 obtenant le prix du jury de la semaine de la quinzaine des réalisateurs.  C’est aussi l’occasion d’échanger avec les écrivains invités et d’interroger la place du cinéma  péruvien dans la cinématographie mondiale, de  définir en quoi ce cinéma est différent des autres cinématographies américano latines.